Accueil

J’aime le polar, c’est comme une bouée de sauvetage pour explorer l’humain. On peut y présenter les pièges de l’existence, une énigme, qui est totalement ou partiellement résolue à la fin du film.
– Claude Chabrol

Articles récents

Derrière les panneaux, il y a des hommes, Joseph Incardona

Court, intense, fulgurant, critique, Noir majuscule, très Noir, Derrière les panneaux, il y a des hommes de Joseph Incardona m’a mis une vilaine claque. Très moche la claque en plus, de celles dont la trace reste longtemps imprimée sur et dans la peau…

Je crois sans exagération n’avoir jamais rien lu d’aussi noir de toute ma vie. Des mots, des lignes et des pages anthracites, sans l’ombre d’un rai de soleil. Sans paillettes ni scènes gores ou ambiances factices, ce roman vitriole littéralement la société et l’homme sous tous leurs aspects, occultant tout le beau et ne laissant remonter à la surface que la pourriture du monde. Les beaux sentiments sont englués dans la décrépitude humaine tels des goélands dans des nappes de mazout. Ni polar ni thriller (bien que l’intrigue pourrait virer à l’enquête policière à un moment donné, mais il n’en est rien car l’auteur reste fidèle à sa focalisation initiale), Derrière les panneaux, il y a des hommes est un roman noir qui part des réflexions et des mouvements de nage vains d’un père en deuil qui se noie sous son désespoir pour nous montrer le monde à travers ses yeux hagards. Un monde qui n’a rien d’un thriller cinématographique justement, et il en faut du talent pour dépeindre l’horreur banale, quotidienne.

[cliquer sur l’article pour lire la suite]

Entre gris clair et gris foncé, Cetro

Ce n’est pas mon premier Cetro, c’est sûr (et ce n’est sûrement pas le dernier !), mais c’est sûrement celui qui m’a porté le plus fort coup à l’âme… Je ne faisais pas la maligne quand j’en suis ressortie, pas tout à fait indemne.

Un peu comme dans On était trois, l’auteur s’attaque à nouveau au désespoir d’une jeunesse victime des excès de ses aïeux, victime collatérale d’un sort qu’elle subit sans en porter la moindre responsabilité… Damien et son petit frère Adrien, handicapé mais pas moins rayon de soleil sur les vies des autres, portent sur leurs étroites épaules d’enfants le fardeau de la dégringolade sociale de leur famille après le licenciement de leur père. Ce dernier, tombé dans l’alcoolisme, la haine et la violence, a entraîné sa femme, désormais prisonnière d’un état de dépression catalytique, dans sa chute… laissant les deux garçons livrés à eux-mêmes, à la fois forts et faibles de leurs propres expériences et propres rencontres.

[cliquer sur l’article pour lire la suite]

Le Baiser de l’Ogre, Elsa Roch

Qui aurait cru qu’un roman policier pouvait être aussi doux et puissant à la fois ?

Elsa Roch a relevé le défi de jouer avec les deux antipodes pour mieux les réunir, d’opposer la beauté du monde à l’abjection. le moins que l’on puisse dire c’est que le pari tient toutes ses promesses, de bout en bout !
Le Baiser de l’Ogre était mon baptême de plume avec cette auteure, je ne l’avais encore jamais lue et m’était laissée entraîner suite aux recommandations de chroniqueuses que je remercie toutes deux pour cette très chouette découverte. L’une d’elles n’avait pas menti ni n’avait exagéré ton engouement : la plume d’Elsa Roch est vraiment, réellement, assurément singulière.

[cliquer sur l’article pour lire la suite]

Je suis le crépuscule, Damien Leban

Aussitôt dispo, aussitôt dévoré : j’ai miamé le dernier Damien Leban en moins de 24h après sa sortie. Et, puisque Je suis le crépuscule est le digne petit frère de ses prédécesseurs, reflet optimisé de la patte de l’auteur, qu’en dire sans se répéter par rapport aux précédents ?

Comme toujours, l’enquête policière est impeccablement menée du début à la fin, sans temps mort ni incohérence, et très bien documentée. J’ai apprécié de retrouver une certaine forme de critique sociale, un tableau noir de notre société passée au vitriol jusque dans ses plus basses couches sociales, comme dans Les Braises de l’Exode mais avec ce petit plus, irrévérencieux et non-politiquement correct qui a été de pointer du doigt ces familles à la parentalité dysfonctionnelle. C’est bien vu, et très bien dépeint. Cela m’arrive rarement mais j’avoue qu’ici, cela m’a arraché des petits grognements de rage quand je visualisais ces enfants-déchets, quand d’autres couples qui feraient de merveilleux parents aimants ont tant de mal à en avoir…

[cliquer sur l’article pour lire la suite]

Miracle, Solène Bakowski

Il y a quelque temps, j’ai dévoré Miracle de Solène Bakowski comme on dévore au resto un plat qu’on s’attend à bien aimer lorsqu’on le commande, oui, mais pas à tomber sur quelque chose de transcendant non plus. Bien mal m’en a pris… En général, un roman de moins de 500 pages ne me fait pas plus deux jours, trois grand max ; autant dire que la lecture au kilomètre, j’ai l’habitude. Mais ne faire qu’une bouchée de 400 pages en une seule soirée, d’une auteure pour laquelle c’était mon baptême… ça c’est une première, et pour cause : Miracle de Solène Bakowski est un petit bijou dans son genre.

[cliquer sur l’article pour lire la suite]

Jet de mots à vous dire

Échanges autour de mes/vos lectures

Cultur'elle

Happycultrice. J'habite poétiquement le monde.

PAUSE POLARS

Polars, thrillers, littérature, romans, livres tous mes avis de lectures

Quoi lire ?

Blog d'un amateur de lecture papier et numérique

TRANCHES DE LIVRES

Livres en bref

MaVoixAuChapitre

L’envie de partager mes lectures et de parler également des auto-édités

LIRE EST LE PROPRE DE L'HOMME

lire pour oublier voyager, moi et la sclérose en plaques

La Papivore

Thriller, polar & cie

L'Oeil Noir

Blog de l'Auteure Lison CARPENTIER - Chroniques littéraires tendance Thrillers / Romans Noirs

Jeux Lit Avec Sally

Découvrez la littérature ludique : lectures communes, défis : amusons-nous ensemble !

lesperegrinationsdunelivraddicte62.wordpress.com/

Chroniques d'une amoureuse des livres

Mes mots sur les leurs

Mes lectures, mes humeurs...

QUAND OPHE LIT

Blog littéraire

Signé C.

Signé C.

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le blog de Gigi (G. E. Froideval)

Bienvenue sur mon blog ! Chroniques, histoires, petites anecdotes et bien plus ! Voyageons ensemble aux confins de l'imaginaire !

Mes Lectures du Dimanche

Le dimanche au coin du feu, je bouquine donc je suis...

LIVRESSE DU NOIR

Chroniques 100% Thriller, Polar, Noir

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer